Au hasard des balades

jeudi 22 avril 2010

Jardin Albert Kahn à Boulogne

On est à Boulogne-billancourt, à la limite de Paris.


Albert Kahn

Albert Kahn était un banquier. En 1893, il s'installe dans la ville de Boulogne-sur-Seine au n° 6 du quai du 4-Septembre où il loue un hôtel particulier dont il deviendra au bout de deux ans, propriétaire.


En 1894, le paysagiste Eugène Deny aménage le jardin de la maison dont Albert Kahn.

Jusqu'en 1910, il constitue patiemment le terrain de son jardin en achetant progressivement diverses parcelles, puis en les assemblant.

Ces acquisitions progressives aboutissent à la création d’un espace composé au final d’une vingtaine de parcelles, rassemblées sur près de quatre hectares.

Cette démarche conduit à la création d’un genre de jardin bien particulier au 19ème siècle : le jardin dit « de scènes » :  le style « régulier » dans le jardin français, le style « paysager » dans le jardin anglais, le « japonisme » dans le jardin japonais.


Albert Kahn est animé par un idéal de paix universelle, rendue possible par la connaissance respective de chaque culture.

En 1932, conséquence de la crise financière mondiale qui l’a ruiné, les biens d’Albert Kahn sont saisis et divisés en cinq lots, comprenant les 3,9 hectares de jardins.

À la suite d’une mobilisation des admirateurs de son oeuvre, le département de la Seine acquiert en 1936 l’ensemble de la propriété et les collections d’images.

L’administration décide alors de faire de ces « sept plus beaux jardins du monde réunis dans un seul domaine, un conservatoire national de l’art du jardinage » et permet de sauvegarder l’intégrité du site.

 En 1937, à l’occasion de l’Exposition internationale, les jardins sont ouverts au public.

Albert Kahn n’est plus propriétaire de sa maison mais en conserve l’usufruit jusqu’à sa mort, en 1940.

En 1989, le département des Hauts-de-Seine a souhaité rendre hommage à la vie et à l’œuvre d’Albert Kahn par la création d’une œuvre paysagère contemporaine. Ce jardin japonais contemporain, créé par le paysagiste Fumiaki Takano, est une métaphore de la vie de Kahn.

En 2000, après le désastre de la tempête de 1999, la forêt vosgienne a été reconstituée et complétée.
 







VIDEO



DIAPORAMA

Laissez un commentaire ici - Post a comment - Deixe um comentário

  1. Superbe endroit, découvert il y a longtemps cela donne envie d'y retourner.

    RépondreSupprimer

PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE
POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT