Au hasard des balades

mercredi 1 août 2007

L'Histoire de mon quartier : BeauGrenelle

Le 15ème arrondissement de Paris est l'un des vingt arrondissements de Paris. Il est situé sur la rive gauche de la Seine et est le résultat de l'annexion des villages de Vaugirard et de Grenelle en 1860.
 
Le  village de Vaugirard, était établi depuis longtemps le long de la voie du même nom (ancienne voie romaine).

La plaine de Grenelle

La géographie relativement vallonnée du lieu favorisa l'exploitation de vignobles, et de carrières.

La vaste plaine de Grenelle, habitée dès la préhistoire, comme en témoignent les vestiges découverts en 1866 dans une sablière, s'étalait depuis l'actuel hôtel des Invalides jusqu'à Issy-les-Moulineaux sur la rive gauche de la Seine. Elle a été quasi-inhabitée pendant des siècles du fait de la difficulté à la cultiver.

Elle tenait son nom de la nature même de ce sol sablonneux, propice aux terriers à lapins.

Grenelle vient de "garanella", petite garenne. Par déformations successives, le nom de garenne devait devenir en définitive "grenelle".

La majeure partie de cette plaine appartenait à l'abbaye de Sainte-Geneviève-du-Mont.

Les habitants de Vaugirard, alléguant la distance qui les séparait de leur église paroissiale situé à Issy, obtinrent en 1341, la construction d'une chapelle publique dans leur village. Cette petite église de campagne, d'abord dédiée à Notre Dame, reçut en 1453, peut-être de l'abbaye de Saint Germain des Prés, les reliques de Saint Lambert, évêque de Maëstricht, héros du christianisme, assassiné en 708, toujours invoqué pour guérir de la maladie de la pierre et des hernies.

Couvertes au XVIIIe siècle d'ex-voto, l'église devient un lieu de pèlerinage, ce qui fut une source de revenus pour les habitants de Vaugirard.

Consacrée à la déesse Raison sous la révolution, elle fut remplacée en 1853 par l'église actuelle.

En 1650, la plaine de Grenelle était un lieu relativement désert où l'on chassait le lièvre et la caille.

Tour à tour terrain de promenades, d’exercices militaires, puis de cultures, où Parmentier planta sa première pomme de terre.

Avec la Révolution, la vie de l’illustre abbaye se termine. La plaine de Grenelle et ses propriétés, de près de 100 hectares, comprises entre Vaugirard et la Seine, Issy et Paris, deviennent biens nationaux.

Le village de Beaugrenelle

En 1796, un administrateur des Domaines, M. César Ginoux, (une rue aujourd'hui s'appelle rue Ginoux) s’en porte acquéreur et l’afferme à un agriculteur, M. de Frémicourt. le 15 mai 1824, ce dernier revend le terrain à M. Jean-Baptiste Léonard Violet, (une rue aujourd'hui s'appelle rue Violet) conseiller municipal de Vaugirard et entrepreneur de construction, qui s’associe à M. Letellier pour créer le lotissement de "Beaugrenelle", avec tout ce qui est nécessaire à un nouveau village : voirie, pont sur la Seine, port, gare, marché, théâtre. Le village de Beaugrenelle se caractérise par son réseau de rues à angle droit qui subsiste aujourd'hui.

En 1824, Violet et Letellier décidèrent de lotir ces terrains aidé par des sociétés d'entrepreneurs (une rue aujourd'hui s'appelle rue des entrepreneurs), si bien qu'en 1830, Grenelle devint une commune distincte.

La rue des entrepreneurs aujourd'hui

Seule manquait une église 

En 1825, l’église St Lambert de Vaugirard ne suffisant plus à accueillir le nombre croissant des paroissiens, le Conseil municipal de Vaugirard décide d’en construire une dans le hameau de Grenelle, qui sera érigé en commune par une ordonnance du roi Louis-Philippe du 23 octobre 1830. M. Jean-Baptiste Léonard Violet propose alors de financer les travaux, en contrepartie de l’autorisation d’ouvrir sur la place un marché dont les profits iront à sa société. L’église, qui porte l’un de ses prénoms, sera bâtie en 1827 par la Compagnie des Entrepreneurs, sous la direction de l’architecte Bontat. Achevée en 1829, l’église de Grenelle ne sera ouverte au culte qu’en 1831

Rue du Commerce et l'église St-Jean-Baptiste-de-Grenelle

Au fur et à mesure de la croissance de Paris, le village fut considéré par les Parisiens comme une proche banlieue, un agréable lieu de promenade campagnarde, avec ses guinguettes, ses cabarets.

L'ensemble se détacha de la commune de Vaugirard en 1830 pour constituer la commune de Grenelle.

La mairie acheta cette maison, en 1842, et la fit aménager en mairie par Naissant.
L'édifice appartient à la commune, il est inscrit au monuments historiques, pour ses façades et toitures, depuis juin 1993, il est occupé aujourd'hui par des institutions sociales de l'arrondissement.

L'ancienne mairie qui existe toujours, rue Violet - Image d'Internet

En 1860 Vaugirard fut annexé à Paris

En même tant que tous les autres villages périphériques.

Historiquement, la loi du 16 juin 1859 décrète l'annexion à Paris du territoire situé entre l'ancien mur des Fermiers-Généraux et l'enceinte de Thiers. Les communes de Grenelle, Vaugirard et Javel sont rattachées à Paris en 1860.

Rue du Commerce - Image d'Internet

Rue Linois en 1910 - Image d'Internet

La nouvelle Mairie du 15 ème au début du 20 ème siècle - Image d'Internet

La Mairie du 15 ème aujourd'hui


Le quartier de Beaugrenelle fut aménagé en 1924 

Situé au nord du 15e arrondissement de Paris, le quartier de Grenelle est délimité au nord-ouest par la Seine (il comprend l’île aux Cygnes), au nord-est par l'avenue de Suffren, au sud-est par l'avenue de Lowendal et la rue de la Croix-Nivert, et au sud-ouest par la rue des Entrepreneurs, la rue Linois et le pont de Grenelle.

Il est découpé en quatre quartiers administratifs : Saint-Lambert, Necker, Grenelle et Javel.

Au Sud, le quartier Saint-Lambert correspond à l'emplacement du village de Vaugirard. De nombreux monuments de Paris, comme l'École Militaire, sont construits en pierre de Vaugirard.

À l'Ouest, le quartier de Javel, correspond au sud de la plaine de Grenelle.

Javel
Au XVe siècle, le lieu dit " javetz " avait pris naissance avec un petit port et un garage à bateaux. Mais il fut surtout connu à partir du 17e siècle pour son moulin à vent et sa guinguette à la mode, fréquentés par les baigneurs, les pêcheurs et les canotiers.
Image d'Internet
En 1777, des industriels fondèrent une manufacture de produits chimiques où était fabriqué de l'hypochlorite de potasse, c'est à dire un produit chimique bien connu depuis sous le nom d'eau de Javel.

Par la suite, le quartier poursuivit son développement industriel. Javel fut le principal centre industriel de l'arrondissement. D'abord par ses industries chimiques (cette fameuse eau de Javel), puis ses industries électriques (Thomson) et automobiles (Citroën). Les usines Citroën ont occupé une très grande partie de ce quartier jusqu'aux années 1960-1970.

Le site industriel a été détruit, le quartier est actuellement occupé par le parc André Citroën, l'hôpital Georges Pompidou et des grands immeubles de bureaux et studios de télévision (Sagem, Snecma, la Direction Générale de l'Aviation Civile, Canal+, France Télévisions...).
Parc André Citroën - Image d'Internet
Charles Michels

La Place Charles Michels est une petite place du 15e arrondissement de Paris située à la rencontre des rues des Entrepeneurs, Linois, Saint Charles et de l'avenue Emile Zola.

Le haut de la rue Saint Charles au début du xx ème siècle
Le "Ripolin" c'est aujourd'hui Zola Color

Ce nom de Charles Michels c'est celui du dernier député de gauche qu'a eu cet arrondissement. Ce fut en 1936. Charles Michels était un député communiste. Il a été fusillé en 1941 par les Nazis.

La station de métro porte aussi son nom.

Mais jusqu'à la Libération, la place s'appelait  Place Beaugrenelle, donnant ainsi le nom à tout le quartier.


Un siècle plus tard, un ensemble de tours fut construit le long de la Seine (le Front de Seine), avec un centre commercial, Beaugrenelle.

Le 15 ème, aujourd'hui

Les sites notables de ce quartier sont le Parc des Expositions (qui accueille par exemple la Foire de Paris, le salon de l'agriculture ou le Mondial de l'Automobile), et le Parc Georges Brassens, construit à l'emplacement de l'ancien abattoir de Vaugirard. La gare et la tour Montparnasse sont certainement les lieux les plus connus du quartier autour de laquelle, le quartier a été rénové. Au sud du boulevard périphérique, une excroissance du 15ème, ancien champ de manoeuvre puis aérodrome (au début du XXe siècle), est désormais occupée par un héliport, un complexe sportif et un centre de loisirs.

Le 15e abrite 5 jardins parisiens majeurs

- Le Parc André Citroën se trouve sur le site des anciennes usines Citroën.
- Le Parc Georges Brassens a remplacé des abattoirs et doit son nom au célèbre chanteur qui habitait le quartier.
- Le Square Saint Lambert.
- Le Jardin Atlantique est situé au dessus des quais de la gare Montparnasse.
- L'allée des Cygnes permet de se promener sur l'Île aux Cygnes, entre le pont de Grenelle et le pont de Bir-Hakeim.

Le 15ème arrondissement est le plus vaste et le plus peuplé des arrondissements de la capitale.

Image d'Internet

NB : En dehors des images que j'ai empruntées de l'Internet, et que j'ai signalées comme telles dans leurs légendes, toutes les autres photos sont de moi.

Laissez un commentaire ici - Post a comment - Deixe um comentário

  1. Nouvel résident du quartier javel, je me suis fais un plaisir de découvrir ce lieu par de magnifiques photos. .....

    RépondreSupprimer

PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE
POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT