Au hasard des balades

samedi 28 juin 2008

Eglise Saint Séverin

L'église est dédiée à Saint Séverin de Paris, un ermite qui avait l'habitude de prier dans un petit oratoire rudimentaire au VIe siècle. Après sa mort, une basilique fut érigée sur les lieux. Elle fut détruite par les Vikings, et l'église dut être reconstruite au XIe siècle.

L'église Saint-Séverin est un joyau de l'architecture de style gothique flamboyant du XVe siècle comme les remarquables gargouilles de la façade extérieure.

Image d'Internet

L'église Saint-Séverin se trouve rue des Prêtres-Saint-Séverin, un peu en arrière du Boulevard Saint Germain.

La petite Place

Elle sur une jolie petite place calme,  avec des cafés.


L'Histoire

Au 6 ème siècle, un ermite, Séverin, a l'habitude de prier dans un petit oratoire rudimentaire. Après sa mort, une basilique est érigée sur les lieux.

Au 9 ème siècle, détruite par les Vikings, l'église est reconstruite au 13 ème siècle pour le clocher et les trois premières travées de la nef et de la seconde moitié du 15 ème siècle pour le reste.

A la fin 12 ème siècle, l'Université de Paris, créée par Philippe Auguste, attire maîtres et étudiants de toute l'Europe. L'île de la Cité est surpeuplée ; la rive gauche les accueille. Avec l'église Saint-Julien, Saint-Séverin devient la paroisse des étudiants et le siège des assemblées générales de l'Université. Vers 1230, on décide de construire plus grand : un nouveau sanctuaire est élevé. 

En 1412, la première cloche est fondue. C’est aujourd’hui la plus ancienne de Paris et elle porte le nom de Macée.

En 1448, l'église est partiellement détruite par un incendie.

Mais la guerre de Cent Ans va bientôt s'achever par une victoire totale des troupes françaises (hormis Calais, tout le territoire est libéré) et une reprise économique s'amorce. Saint-Séverin sera rebâtie avec une certaihne magnificence, le chantier va se poursuivre jusqu'au 17 ème siècle.

La Révolution ne l'endommage pas. Si l'église Saint-Julien, toute proche, devient magasin à sel, Saint-Séverin devient dépôt de poudre, puis entrepôt de fourrage et de cloches. 

 Wikipédia
L'église est rendue au culte en 1803.


Une église magnifique

C'est une église magnifique avec une superbe verrière, ses double-collatéraux et son double déambulatoire.

Elle a été classée Monument Historique en 1862.


A voir

Son architecture gothique : les remarquables gargouilles de la façade extérieure.

1487 : Achèvement du couronnement de la tour.
1489-1495 : Construction du chevet.
1498-1520 : Réalisation des chapelles latérales de la nef.

En 1655, Isaac Coustin, chevalier de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, fils de Jean Coustin, écuyer, seigneur du Masnadaud, Maschalard et Fougeras et de Françoise de Jussac y est enterré.

En 1681-1684 : Jean-Baptiste Tuby réalise un décor de marbre du chœur sur un dessin de Charles Le Brun, travaux financés par des dons de la duchesse Anne de Montpensier, dite la Grande Mademoiselle, cousine de Louis XIV.

En1745, création du buffet d'orgue.

En 1763, Jules Hardouin-Mansart supprime trois travées du charnier pour élever, sur le côté droit de l'église, la chapelle de la Communion, de forme ovale.
18 ème siècle: Percement du triforium pour donner plus de clarté.

1837 : Remontage sur la façade du portail de l'église Saint-Pierre-aux-Bœufs datant du XIIIe siècle (église détruite pour la réalisation de la rue d'Arcole).

1845 : L'architecte Jean-Baptiste-Antoine Lassus confie au ferronnier d'art Pierre Boulanger la réalisation des pentures en fer forgé du portail Saint-Martin et de la porte latérale droite donnant accès au jardin de l'ancien cimetière.

1966 : Commande du Père Ponsar, curé de l'église, de vitraux à Jean Bazaine
1970 : Pose des vitraux non fuguratifs réalisés par Jean Bazaine.

Un diaporama Youtube (pas de moi)


Laissez un commentaire ici - Post a comment - Deixe um comentário

Merci

PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE
POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT