Au hasard des balades

dimanche 28 septembre 2008

Tout en haut du Boulevard Saint Michel

L'Institut d'Art et d'Archéologie

Je me suis pendant très longtemps demandé ce qu'était ce bâtiment étrange, qui ressemble à un ksar marocain... un bâtiment très singulier.





L'Institut d'Art et d'Archéologie, a été construit entre 1925 et 1932. Il est classé monument historique depuis 1996 .

Il est aussi appelé aussi Centre Michelet, est un bâtiment situé au 3 rue Michelet.

Depuis 1971, les locaux du centre Michelet sont partagés entre l'UFR d'histoire de l'art et d'archéologie de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l'UFR d'histoire de l'art et d'archéologie de l'université Paris IV-Sorbonne.

Il a été conçu par l'architecte Paul Bigot qui remporta le concours pour l’Institut d’art et d’archéologie organisé par l’Université de Paris. Bigot construit cet édifice, entre 1925 et 1932 à la manière des Romains.

La structure est constituée de piliers et de planchers en ciment armé et le parement de briques.

Les briques rouges ont été choisies pour offrir une chaude tonalité de fond aux rayons du soleil parisien.

Entité autonome créé à l’initiative de la Sorbonne et de la marquise Arconati Visconti, l’Institut d’art et d’archéologie constitue aussi une étape décisive dans l’histoire de ces deux disciplines.

Le bâtiment accueillait en effet un exceptionnel ensemble de collections : le musée de moulages de la Sorbonne, la bibliothèque Jacques Doucet, installée en 1935 et la maquette de Rome reconstituée par Paul Bigot, qui occupe le quatrième étage pour servir d’enseignement de l’architecture et de l’urbanisme romains et qui disparaît en mai 1968.

La Bibliothèque Jacques Doucet est maintenant intégrée à l'Institut national d'histoire de l'art (INHA). Elle a été maintenant remplacée par une grande bibliothèque commune à Paris I et à Paris IV."
Sources : Wikipédia et


Le Musée de la Minéralogie de l'Ecole des Mines

On est au début du jardin du Luxembourg.
La galerie principale donne sur le Jardin du Luxembourg.

Rattaché à l'école des Mines, ce musée permet aux visiteurs de découvrir aux travers de nombreuses pièces d'exceptions l'histoire et la diversité de l'étude de la minéralogie. 

Image d'Internet

Fondée en 1783, l'Ecole Royale des Mines est installée depuis 1815 dans l'ancien Hôtel de Vendôme. Aujourd'hui elle compte parmi les grandes collections mondiales soit 80 000 minéraux comprenant 700 types (holotypes, cotypes...) 15 000 roches, 4000 minerais, 700 gemmes, 400 météorites et 300 minéraux artificiels historiques (Ebelmen, Hautefeuille, Saint Claire Deville). Elle conserve également 500 préparations optiques, 3500 lames minces de roches ainsi que 3500 sections polies de minerais divers. Le Musée se consacre également à l'histoire de la Minéralogie.

Rattaché à l'école des Mines, ce musée permet aux visiteurs de découvrir aux travers de nombreuses pièces d'exceptions l'histoire et la diversité de l'étude de la minéralogie.

Le musée figure parmi les plus grands musées de minéralogie du monde. 


L'entrée du musée se fait par l'Ecole des Mines.

Image d'Internet
Rattaché à l'école des Mines, ce musée permet aux visiteurs de découvrir aux travers de nombreuses pièces d'exceptions l'histoire et la diversité de l'étude de la minéralogie. Le musée figure parmi les plus grands musées de minéralogie du monde. L'entrée du musée se fait par l'Ecole des Mines.


Image d'Internet

L'Observatoire de Paris
On n'est plus Boulevard Saint Michel mais avenue de l'Observatoire. L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique équipé de bons instruments permettant d'établir des cartes pour la navigation.

Venant en complément de l'Académie des sciences fondée en 1666, il a joué un rôle très important dans l'astronomie occidentale. C'est là que prirent essor en France des sciences comme la géodésie, la cartographie et la météorologie.

C'est le plus ancien observatoire du monde toujours en fonctionnement.

En 1927, l'Observatoire de Meudon est rattaché administrativement à l'Observatoire de Paris.
Actuellement, il est sous l'égide du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. C'est le plus grand pôle national de recherche en astronomie. L'Observatoire a également le statut d'université et dispense un enseignement universitaire de haut niveau.
Wikipédia
Le site de l'Observatoire : ICI


Laissez un commentaire ici - Post a comment - Deixe um comentário

Merci

PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE
POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT