Au hasard des balades

lundi 29 septembre 2008

Couvent des soeurs de l'adoration



J’ai découvert ce jardin à l’occasion de la Fête des jardins.

Il se trouve au n°39 rue Gay-Lussac à Paris 5 ème.

Du trottoir on ne remarque rien de particulier, juste cette plaque.


Les Sœurs de l'Adoration réparatrice constituent un institut religieux contemplatif catholique féminin dont la maison-mère est située en France.


C'est une congrégation contemplative, basée sur l'adoration de l'Eucharistie, et dont les maisons sont situées au cœur des villes. Je cite : "L’adoration est toujours réparatrice car elle nous recrée à l’image de Dieu". La forme de vie monastique est très simple, sur le modèle de Nazareth.


Historique

"En 1848, pendant une période de troubles à Paris, Théodelinde Dubouché (1809-1863) (Mère Marie-Thérèse du Cœur de Jésus), organise une chaine de prière. Elle comprend que des associations de prière ne sont pas suffisantes, il faut une consécration. Dans un moment de recueillement, elle voit l’organisation de l’Œuvre : une société de personnes pratiquant les conseils évangéliques, plutôt qu’une communauté avec les formes diverses des monastères.

Elle fonde, au lendemain de la Révolution de février 1848, la congrégation de l'Adoration réparatrice, à Paris, rue d'Ulm. Les règles s'inspirent de celles données par sainte Thérèse d'Ávila.

La première fondation est à Paris, la deuxième est à Lyon et la troisième à Châlons en Champagne.

La Congrégation est présente en France et en Irlande."
Source : Wikipédia


"Près d'une cinquantaine de religieuses y vivent et prient. Auprès d'elles, quelques pensionnaires laïques peuvent faire une retraite spirituelle, s'arrêter, le temps d'une journée ou d'une semaine, sur un questionnement de vie, ou des aspirations religieuses."







La sépulture de Théodelinde Dubouché  se trouve dans la chapelle. 


Laissez un commentaire ici - Post a comment - Deixe um comentário

Merci

PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE
POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT